Qu’y a-t-il dans la boîte ? Un coup d’œil dans le cœur d’inconnus.

Les visiteurs à la cathédrale peuvent déposer des demandes de prière dans une petite boîte placée à cet effet près du chandelier situé à l’avant de l’église. Chaque demande est lue et offerte avec les Prières Publiques récitées au quotidien au cours de services célébrés par une équipe dévouée de laïcs et de membres du clergé. Viser haut ! a l’honneur de vous présenter aujourd’hui un texte de Vivian Lewin, membre de longue date de la paroisse et lectrice laïque autorisée, qui nous fait part de cet aspect du ministère de la cathédrale.

Les paroissiens et les visiteurs peuvent déposer des demandes de prière dans cette petite boîte située près du chandelier à l’avant de l’église.

J’ouvre la boîte en plastique translucide et j’en sors un petit morceau de papier plié en deux. Deux mots : « un boulot », écrits à la main à l’encre bleue.

Que vais-je en faire ?

À la cathédrale, ceci n’est qu’une petite partie de la prière quotidienne.

Des offices de prière publique ont lieu cinq matins et cinq soirs par semaine. Ils comprennent la lecture de l’Écriture Sainte, de cantiques et de psaumes chantés, de prières d’intercession pour l’église, le monde, les malades, les défunts. Les offices du matin et du soir relèvent d’une tradition issue d’une époque précédant les pratiques monastiques du Moyen Âge. Le récit de Psaumes est aussi une ancienne dévotion juive. L’Écriture nous démontre comment cette dernière a influencé Jésus.

Lorsque j’ai commencé à fréquenter la cathédrale, je travaillais aussi au centre-ville. Je me rendais parfois à la prière du soir. En 1984, on m’a invitée à diriger l’une des soirées. Maintenant, je récite l’Office du matin, généralement deux jours par semaine.

Parfois, lorsque je le fais, je suis seule dans la chapelle. Alors que je lis les leçons, que je récite les psaumes et le cantique et que je lis les prières, les gens peuvent aller et venir. D’ailleurs, il y a du va-et-vient toute la journée. Tant des habitués que des touristes. Certains s’assoient en silence. D’autres allument des bougies. Il y en a qui écrivent leurs demandes d’intercession ou leurs remerciements sur de petits morceaux de papier qu’ils plieront et placeront dans la boîte à côté du chandelier.

L’un de mes privilèges, lorsque je récite l’Office, est d’ouvrir cette boîte, de déplier ces prières et de les offrir à Dieu avec les prières communes. Je peux à peine décrire ce que je ressens d’être si près du cœur de gens que je ne connais même pas. De tenir leurs prières entre mes mains.

Parfois, je ne peux même pas lire le texte. Il peut être illisible ou écrit dans un alphabet qui m’est inconnu. La prière peut être un remerciement pour les bénédictions reçues. Une supplique générale pour la paix et la bonne volonté. Ou simplement un ou plusieurs noms. Un pronostic médical. Des situations à la maison, à l’école, au travail. Des prières pour les amis et les membres de la famille. « Un boulot. »

Il est parfois important de se souvenir soi-même et de rappeler à ses amis que, tel que l’écrit Richard Rohr, « Dieu n’est pas le Père Noël ». La grâce céleste n’est pas un système d’échange, du moins, pas au sens humain. Pourtant Jésus a exhorté ses disciples à être comme les petits enfants (Matthieu 18 : 3) et leur a également dit (Matt 7 : 7) « Demandez et vous recevrez. »

Ce qu’il faut, c’est la confiance. Une chose rare. C’est ce qui remplit la boîte de prières anonymes, jour après jour.


Vivian est une lectrice laïque autorisée et une accompagnatrice spirituelle du diocèse de Montréal. Elle est membre d’Episkopé (le groupe de pastorale responsable des décisions à caractère spirituel pour la Cathédrale). Par le passé, elle a agi en tant que  Marguillère adjointe, a été membre de la Chancel Guild et a siégé a divers autres comités de la paroisse.

Vivian a grandi en Pennsylvanie, fille de libres penseurs entourés de relations presbytériennes, luthériennes, juives et unitariennes. Son premier amour, la lecture, l’a amenée à obtenir un baccalauréat spécialisé au Oberlin College. Elle a enseigné la courtepointe au Centre des arts visuels, a été rédactrice dans le secteur des OBNL, et a étudié la création littéraire en milieu de carrière, obtenant un diplôme d’études supérieures en beaux-arts de l’Université de la Floride. À compter de 2001, elle a suivi une formation de directrice spirituelle donnée par le centre Ignatian Spirituality Centre of Montreal. Vivian est aussi bénévole auprès de Healing Pathway,  un ministère paroissial de l’Église Unie.


Chanter Noël à la cathédrale Christ Church
Tous les adeptes de la pièce musicale The Messiah de Händel son invités à venir la chanter lors de l’activité annuelle « Sing Along Messiah » de la cathédrale Christ Church, sous la direction de Patrick Wedd. Les solistes Catherine St-Arnaud, Florence Bourget, Joé Lampron-Dandonneau et Max Van Wyk seront aussi de la fête.

Quand    Samedi, le 9 décembre à 16 h 30
Où            Cathédrale Christ Church, 635 Rue Ste-Catherine O., Montréal

Don de participation minimum suggéré: 10 $
Si vous avez une partition, veuillez s’il vous plait l’apporter.


Aidez-nous à restaurer notre belle cathédrale
Des sommes recueillies par la campagne, 7 470 000 $ serviront à réparer la flèche, à restaurer la maçonnerie et les éléments architecturaux et à améliorer les installations à l’intérieur de l’église. Faites un don aux générations futures : cliquez ici et contribuez à la campagne. Petit ou grand, chaque don compte!


À vous la parole
La cathédrale figure-t-elle dans votre vie ? Si vous avez une histoire à partager, nous aimerions beaucoup la connaître ! Écrivez-nous à Campaign.Communications@montrealcathedral.ca.

Faites-nous part de vos commentaires dans l’espace prévu ci-dessous et merci de partager dans vos réseaux !


Pour vous abonner à la liste courriel de Viser haut ! cliquez ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *