Selon la spécialiste de la conservation patrimoniale Julia Gersovitz, l’architecture de la cathédrale Christ Church témoigne de la modestie de l’Église anglicane du XIXe siècle

La pierre angulaire de la cathédrale Christ Church fut posée en 1859, alors que le grand public s’intéressait beaucoup au Moyen Âge. C’est à cette période que Tennyson écrivit ses récits thématiques arthuriens Sir Lancelot et Idylls of the King. La compagnie William Morris se mit à fabriquer des meubles de style médiéval. Les aristocrates britanniques se faisaient peindre en costume de XIVe et XVe siècles. La popularité de l’architecture néogothique reflétait un désir ardent pour le genre de spiritualité qu’on associait à l’Église primitive. Pour en savoir plus sur l’importance et les attraits architecturaux de la cathédrale, Viser haut ! a rencontré Julia Gersovitz, directrice du projet de restauration. Continuer la lecture de « Selon la spécialiste de la conservation patrimoniale Julia Gersovitz, l’architecture de la cathédrale Christ Church témoigne de la modestie de l’Église anglicane du XIXe siècle »

Un nouveau piano pour la cathédrale Christ Church? Selon les experts, l’essentiel est dans les nuances

Les concerts de l’Oasis Musicale attirent à la cathédrale Christ Church des luminaires de la musique classique et moderne. Certains des plus grands pianistes du monde se sont exécutés à son piano. Nous jetons ici un coup d’œil sur les origines de l’instrument et parlons avec le pianiste Viktor Lazarov des joies et des défis liés à l’exécution d’œuvres sur le piano de concert Yamaha de la Cathédrale.
Continuer la lecture de « Un nouveau piano pour la cathédrale Christ Church? Selon les experts, l’essentiel est dans les nuances »

Secrets de sacristains : tête-à-tête avec John Cavacece de la cathédrale Christ Church

Par un beau matin ensoleillé de décembre, je franchis les portes rouges de la cathédrale et me retrouve dans la pénombre sereine de l’église. Je descends sur la pointe des pieds l’allée latérale de droite par respect pour l’unique occupant des lieux, un colosse blotti dans un volumineux manteau et qui fronce les sourcils sous mon regard rapidement détourné. À une table à l’arrière, le sacristain en chef parle à voix basse sur son portable. Nous avons rendez-vous. Il hoche la tête et lève son index, me faisant signe « une minute ». « Ça ne sera pas long, » fait-il. Continuer la lecture de « Secrets de sacristains : tête-à-tête avec John Cavacece de la cathédrale Christ Church »